05.12 +++

Jardin Métis /// Unbuit Vision /// Atelier Oupropo

Lorsque le jardin devient un simple aménagement spatial et qu’il "représente" une nature plus qu’il ne la fait vivre, il est crucial de remettre en question sa validité. Ainsi, le désir de lui rendre son aspect expérientiel prend tout son sens. Cela permet de revenir à des principes naturels réels plutôt que superficiels. Le projet se veut donc être le catalyseur d’une nature générique résumée à ses éléments les plus simples; Le vent et la lumière. Du coup, l’emploi d’un média artificiel, en l’occurrence des tiges d’acier réagissant au vent, révèle une condition souvent sous-estimée de la nature: sa force. Cette prise de conscience de la dynamique vent-lumière permet ainsi de mettre en scène le caractère sublime du désordre naturel; c’est la magnification du brouillage. Le parcours du néophyte (profane) se veut donc libre et simple. Déambulant à sa guise, l’usager arrive à saisir, à l’aide de l’oscillation des tiges, cet effet sensoriel intriguant procuré par le vent. Il n’est donc plus confiné à la simple appréciation d’une nature artificiellement orchestrée mais s’immerge complètement dans un milieu offrant une véritable expérience d’une nature élémentaire.

Conception +++

Abel Bravo Munoz /// Alexandre Lemoyne /// Gabriel Ostiguy

Collaborateurs +++

Jean-Pierre Chupin_tuteur /// Alexandre Massé_tuteur /// Bechara Helal_tuteur /// Geneviève Rousseau_tuteur

État +++

Proposition concours